Ange­lina Jolie, sa contri­bu­tion dans la lutte contre le cancer

LES TESTS DE DÉPISTAGE AUGMENTENT GRÂCE À L’ACTRICE

Quand la célébrité se met au service de la santé publique… C’est le cas avec Angelina Jolie: une étude scientifique anglaise montre que grâce à elle, le taux des tests de dépistage du cancer du sein a augmenté.

En mai 2013, Angelina Jolie révélait son ablation des deux seins dans les colonnes du New York Times. Un geste préventif alors que les risques de cancer sont très élevés dans sa famille à cause d’un gène déficient. Sa mère, Marcheline Bertrand, a d’ailleurs succombé à la maladie en 2007. Un épisode difficile de sa vie qu’elle avait décidé de raconter afin d’alerter sur la réalité des dangers et l’importance de prendre les devants. “J’ai choisi de rendre publique mon histoire parce que de nombreuses femmes ne savent pas qu’elles vivent dans l’ombre du cancer, écrivait celle qui réalise actuellement un film dans lequel joue son mari. J’ai l’espoir qu’elles pourront ainsi passer des tests et qu’elles sauront que des solutions radicales existent.”

Son geste s’est avéré utile. De fait, une étude récente de la revue médicale britannique Breast Cancer Reseachmontre une hausse du nombre de dépistages de cancer du sein et de tests génétiques de plus de 50% entre juin et octobre 2013 en Grande-Bretagne, peu de temps après les déclarations de l’épouse de Brad Pitt. On apprend également que les centres spécialisés recevaient 32% de patientes de plus qu’à l’accoutumée. Idem pour les centres d’appels. Le centre d’assistance pour le cancer du sein héréditaire a enregistré dix fois plus de sollicitations. Des effets similaires sont aussi observés dans d’autres pays anglophones tels que États-Unis, l’Australie, et la Nouvelle-Zélande, comme le note MetroNews. Angelina Jolie ou la meilleure ambassadrice de santé publique dont on pouvait rêver.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*