Bénin : Le Front pour le Sursaut Patriotique dénonce le piratage de la fréquence de Soleil FM

FRONT POUR LE SURSAUT PATRIOTIQUE (FSP)

Cél : 97983565 / 97980179

COMMUNIQUE DE PRESSE SUR LA PERTURBATION DES EMISSIONS DE SOLEIL FM

Depuis quelques jours, la fréquence de la radio privée Soleil FM fait l’objet de piratage dans plusieurs localités de notre pays, notamment à Cotonou et ses environs. Une radio pirate non encore identifiée serait à la base de cette perturbation à des heures précises et sur des émissions de grande écoute. «C’est un émetteur plus puissant que le nôtre qui s’empare de notre fréquence à des heures précises et qui diffuse de la musique. Nous avons cherché à comprendre mais jusqu’à présent, on n’a pas d’informations suffisantes sur l’origine de ce piratage», explique le Directeur Général de la radio Soleil FM, Donklam Abalo.

Cette attaque anti-média apparaît comme une réaction injustifiée visant à cibler explicitement les organes de presse dont l’indépendance vis-à-vis de l’action gouvernementale est avérée. S’attaquer à une radio d’expression plurielle est une agression caractérisée contre l’ensemble de la profession et contre la liberté d’expression. C’est pourquoi, cette nouvelle provocation à l’endroit des médias indépendants a fait l’objet d’une vive préoccupation au Front pour le Sursaut Patriotique (FSP) ce mercredi 18 octobre 2017, qui a transmis ses inquiétudes aux organisations internationales compétentes.

Le Front pour le Sursaut Patriotique (FSP) condamne avec la plus grande fermeté la multiplication des perturbations des émissions de Radio Soleil FM et appelle le Gouvernement et surtout la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) à identifier au plus vite les responsables et les commanditaires de cet acte inadmissible et antidémocratique.

Le Front pour le Sursaut Patriotique (FSP) dénonce le musèlement de la presse nationale et apporte tout son soutien aux journalistes de la radio Soleil FM, qui continuent de subir la ruse et la rage du régime de Patrice Talon en raison de leur indépendance vis-à-vis de son pouvoir autocratique.

Le Front pour le Sursaut Patriotique (FSP) invite la HAAC à prendre toutes les mesures appropriées pour mettre fin à la répression déguisée contre les médias privés qui osent accorder la parole à tous les courants d’expression du pays. La HAAC, institution constitutionnelle, doit respecter ses engagements de protéger et renforcer la liberté de la presse reconnue et garantie par l’Etat tel que prescrit par la Constitution.

Le Front pour le Sursaut Patriotique (FSP) continuera le combat au nom du peuple béninois, dans le but d’empêcher les hyènes déguisées en adeptes vertueux de la démocratie, mais désormais à découvert, d’instaurer dans notre pays, la pensée unique et le culte de la dictature.

Fait à Cotonou, le 18 octobre 2017

Le Coordonnateur National, Porte-parole

Jean Kokou ZOUNON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*