Deux articles en conflit dans le projet de révision de la Constitution du Bénin

Deux articles en conflit dans le projet de révision de la Constitution du Bénin

Article 25 ancien/maintenu : L’Etat reconnaît et garantit, dans les conditions fixées par la loi, la liberté d’aller et venir, la liberté d’association, de réunion, de cortège et de manifestation.

Article 35 nouveau : Les citoyens chargés d’une fonction publique ou élus à une fonction politique ont le devoir de l’accomplir avec conscience, compétence, probité, dévouement et loyauté dans l’intérêt et le respect du bien commun. A l’exception des périodes électorales, sont interdits tous actes ou toutes manifestations, notamment, les louanges et les marches publiques de remerciement et de soutien ainsi que l’affichage dans les lieux publics, outre les édifices administratifs, des images qui concourent au culte de la personnalité du Président de la République ou de toute personne élue à une quelconque fonction politique. La violation de cette disposition est sanctionnée conformément à la loi.

La gouvernance de l’ancien Président, Boni Yayi, ne doit pas nous hanter à ce point. Un amendement s’impose absolument à ce niveau. Je compte sur vous, les parlementaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*