La prison c’est aussi pour les hommes

On ne donne jamais assez à son pays. Les politiciens béninois me font rire. Ils sont détestables.

Aucun parti n’éduque à la citoyenneté et tous vivent du régionalisme.

Peut-on incarcérer quelqu’un pour fait de régionalisme au Bénin? C’est démolir sans solution de rechange tout le système partisan, tout le système administratif et des nominations.

Patienter qu’on réinvente le nouveau Bénin non régionaliste. Au moins, je peux regarder droit n’importe qui dans les yeux au Bénin en lui demandant ce qu’il a pu faire en transformation de l’habitant en citoyen. Oui, je l’affirme.

Votre argent n’a servi qu’à polluer la cité au lieu de la polir par les valeurs. Nous autres, C’est avec nos petites économies que nous ruinons pour notre investissement dans l’éducation à la citoyenneté. Oui nous le faisons pour éviter le remplissage inutile de nos prisons.

Je déteste l’hypocrisie. La police devrait inviter sous 48 heures, les 200 partis politiques à lui présenter leurs offres d’éducation à la citoyenneté depuis au moins avril 2016. Quelle honte! A cette rencontre, j’aimerais aussi y être avec tout ce que j’ai produit et fait depuis avril 2016. Je vais clouer les becs à tous ces donneurs de leçons, profiteurs paresseux et bureaucrates menteurs.

Ce n’est pas par la prison qu’on éduque la jeunesse de son pays mais le dialogue constructif avec elle. Trop de choses m’étonnent dans mon pays. Je pensais qu’on n’était plus à ce niveau de l’Etat de non droit.

Qui d’eux n’est pas régionaliste et dans quelles corporations ne trouve-t-on pas les manifestations du régionalisme ambiant au Bénin? Nous sommes tous des hypocrites.

C’est parce que nous savons ce qui guette ce pays si l’on n’y prend pas garde que nous consacrons l’essentiel de notre temps à l’éducation à la citoyenneté. Contrairement à ce qu’on croit, c’est un choix volontariste bien éclairé découlant de nos leçons apprises dans les pays en conflits et post-conflits. Je le dis ouvertement pour ceux qui doutent encore de nos motivations et engagements pour le Vivre Ensemble.

J’appartiens aux 77 communes du Bénin, mais je sais ce que mes oreilles entendent dans les arrière-cours. Qui sont ceux qui incarnent dans la pratique, l’unité nationale dans ce pays? Menteurs que vous êtes.

Professeur Simon Narcisse Tomety

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*