L’administration de développement sous Yayi

Il y a un vœu présidentiel qui résonne encore dans mes oreilles comme la vieille cloche de l’église. « Faire de l’administration béninoise, une administration du développement », cette volonté du président Boni Yayi a été clairement affichée comme thème de campagne à la veille des élections de 2006. Même si les promesses électorales n’engagent que ceux qui y croient, une « administration de développement » est tout de même reconnue comme un facteur de progrès. Il ne s’est pas levé, il est à l’heure au service, il reste là pour apporter les réponses aux préoccupations des citoyens, il n’a besoin d’une pierre pour empêcher les dossiers de s’envoler dans la nature,… bref il ne réclame pas les 10% avant d’accomplir sa mission. C’est de ce type de personnel administratif dont nous rêvions tous mais à l’arrivée on a compris qu’il a une autre définition  de l’« administration de développement ». Avec les gouvernants actuels, l’« administration de développement » est celle qui se vide de ses cadres pour des messes de remerciements, des marches de soutien et des meetings politiques. Mais ne soyons pas sévères, ce n’est une invention de la gouvernance Yayi. On a toujours déploré ça sous les régimes qui se sont succédés à la tête de ce pays. Franchement, ce qui est décalé ici, c’est le fait que ce soit le Prégo lui-même qui ouvre les portes de l’enclos et à coup de lanières met le troupeau dehors pour animer la campagne électorale prochaine. En passant à la loupe la liste partielle des forces cauris pour un Bénin émergeant FCBE, regroupement politique de la mouvance présidentielle, on y découvre des noms des ministres de la république, des directeurs de sociétés d’Etat, des responsables de projets et programmes clés. Ils sont maintenus dans leur fauteuil douillé pour mieux planifier l’utilisation des moyens de l’Etat au profit de la campagne électorale. Et c’est ainsi que l’« administration de développement » se concrétise au Bénin. Au moins sur ça, la promesse électorale a été tenue. 18/20 c’est la note attribuée. Je devrais donner 20/20 mais malheureusement vous aviez mis 9 ans pour atteindre l’objectif. Enfin, l’« administration de développement » est au rendez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*