Le djagoudaïsme ou l’irrésistible désir de nuire : Ma lettre à madame l’Afrique

Ça fait 60 ans que ça dure et ça durera encore longtemps cette bêtise antivaleurs et anti citoyenne avec des roublards patentés qui affichent un amateurisme des plus sadiques en matière de citoyenneté.

Incompétence!

Le gargarisme affairiste et affaiblissant est d’un niveau de médiocrité morale et d’arrogance optionnelle qui ne peut que renforcer les certitudes d’une errance vers un décor déjà annoncé. La roue des imbécilités tourne à contre-sens et prend le contre-pied de la décence. Le temps de la décadence ne surprendra pas. Les signes avant-coureurs sont perceptibles déjà.

Folklorique!

Dans cette porcherie des prophéties tordues et des opacités galopantes, le tourniquet tourne à vide. Ils le savent pourtant, mais ils font comme si tout allait bien. Pour eux, rien ne se passe, tout va bien et même très bien. Les joues s’enflent et les ventres deviennent bidonneux. Ce ne sont point les vers intestinaux qui gonflent le conteneur stomacal comme celui du dromadaire, c’est de l’embonpoint de l’avidité. Ils sont dans la joie eux, la joie de l’irrespectueux. Les peuples n’ont qu’à patienter. Nous sommes locataires de leur souveraineté, qu’ils nous laissent profiter d’abord de leur naïveté.

Arrogance!

Méchanceté!

En passant en revue pour la première fois la roue de la citoyenneté pour la demeure du vivre ensemble, les stagiaires en préparation au noble métier de volontaires bénévoles africains se sont rendus compte du bilan détestable de la fonctionnalité des 18 rayons de la roue et de ses 36 principes fondamentaux. Tous les rayons sont rongés par les ras palmistes de la baie des cochons et les intempéries de nos gourmandises.

Absurdité!

Alors, les jeunes espoirs du désintéressement patriotique ont compris qu’ils sont dans un marché structurant et répétitif d’escroquerie irrésistible répondant de l’idéologie du djagoudaïsme hystérique de grade terminal. On prend les mêmes escrocs jamais rassasiés et avec les mêmes immoralités pour vouloir faire du neuf, hélas avec ce sale temps du désert.

Incongruité!

Les jeunes et les enfants qui n’ont pas demandé à naître dans cette porcherie de la sauvagerie n’ont aucun modèle de bienséance, de bienfaisance et de bienveillance pour se convaincre qu’il est possible de faire honnêtement les choses au bénéfice de tous. Ils n’ont ni cœur ni conscience. Ils ont leurs poches, leurs ventres et leurs proches. Ça profite à plein gaz, ça ment à toutes les occasions, ça manipule dans tous les sens, ça corrompt à face à chaque enjeu, ça drible maladroitement, ça torpille pour profiter. Horrible!

On prône, on professe et on promet de la qualité mais on sait intentionnellement vers où nous conduira la tempête du Ténéré c’est-à-dire le décor ultime des dunes de sable du désert. De cet enlisement poudreux de la malfaisance, l’histoire retiendra encore la même conclusion : société de méfiance, bande de voyous, clubs de tricheurs et de méchants. Quel peuple, on s’en moque.

Immoralité!

Peuple du soleil dormant, une fois encore, un rendez-vous manqué avec l’honnêteté, le dévouement et le sacrifice. Le mercato des duperies ambiantes avec leurs démagogies pâteuses et piteuses est ouvert. Les mystificateurs ont repris du service. Ces voleurs de souveraineté, corrupteurs professionnels vont mettre le paquet. Jamais, ils ratent leurs coups, ils savent leurs sorts. Sortiront des dossiers alors sur les souillures ensevelies. La vérité sera sue de toutes les façons un jour. Le scrupule triomphera.

Hypocrites!

Éhontés!

On vous dira que seul saint Ahizi du désert peut produire le miracle que le prophète a prédit depuis 60 ans et que nous attendons avec patience, mais jusqu’à quand encore. Cette attente devient capricieuse. Nous sommes dans l’errance entrain d’inspirer de l’air de la désespérance qu’envoient ces mercenaires tueurs de la paix, de la confiance et de l’effort solidaire.

Insolence!

Avec leurs marteaux piqueurs-suceurs, ils vont tout fouiller et partir avec tout l’or et demain, il n’y aura plus de citoyens mais des descendants des djagoudas.

Hypertrophie des orgueils!

Ils auront tout pris et rien reçu des mains des souverains.

Demain  choisis avec les yeux ouverts et la conscience responsable.

Réveillons-nous!

Réveillons-nous!

Le chemin est dangereux.

Ils n’ont même plus honte. Adieu l’humanisme!

Adieu la crainte de Dieu! Honneur au matérialisme éhonté.

Si tu aimes l’Afrique vertueuse, alors fais de ce message, ton balai citoyen, ton bulletin de vote pour restaurer la république et la société de confiance.

Fais de ton pays un cap de bonne espérance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*