L’électorat du Zou bien encadré pour  Sébastien Ajavon

Avec le soutien de Malêhossou, Yahouédéou, Sado, Houangni et autres. 

Le présidentiable Sébastien Germain Ajavon gagne du terrain à travers le pays et s’impose surtout dans le département du Zou comme le favori. Au niveau du plateau d’Abomey composé de six communes, à savoir, Abomey, Bohicon, Agbangnizoun, Djidja, Zogbodomey et Za-Kpota, il connaît une percée de nature à inquiéter ses concurrents. Dans la région Agonlin, constituée de Covè, Zagnanado et Ouinhi, son nom est sur toutes les lèvres.

Ancien député à l’Assemblée nationale et très suivi par les populations en raison de ses œuvres sociales sans limite, Yacoubou Malêhossou constitue un appui de taille pour le candidat Sébastien Ajavon. Au-delà des suffrages que son soutien peut procurer à travers le pays, son mot d’ordre à l’endroit de son électorat aura à peser dans la balance au niveau de la 23ème circonscription électorale, c’est-à-dire, à Abomey, Bohicon, Agbangnizoun, Djidja. Les grosses cylindrées comme cet ancien parlementaire sont nombreuses à quadriller et verrouiller l’électorat du Zou pour Sébastien Ajavon. Sans occulter les nombreux cadres et personnalités qui travaillent déjà pour la cause, il faut préciser que la présence des députés Nazaire Sado et Dah Houagni Dèlidji aux côtés de l’operateur économique vient bouleverser les cartes. Précédemment élus sur la liste de la Renaissance du Bénin, la position de ces  hommes politiques ne vient que maximiser les chances  du présidentiable. Dans la région Agonlin, la percée du candidat est aussi remarquable. Les diverses couches sociales de cette zone sont acquises à la cause de l’homme d’affaires. Dans la 24ème circonscription électorale composée du pays Agonlin et deux autres communes, à savoir, Za-Kpota et Zogbodomey,  c’est Janvier Yahouédéou qui est l’homme de la situation. Ce député de la localité en tant que président du parti Réveil patriotique (Rp) qui après son Conseil national du vendredi 04 décembre dernier a indexé Sébastien Ajavon comme son candidat, reste l’homme politique le plus influent de son terroir. Pour avoir réussi à conquérir deux des trois maires de sa région, il a donc toutes les facilités de promouvoir son candidat dans la 24ème. Et, en tant qu’ancien présidentiable et président de parti, il gère un électorat disséminé sur toute l’étendue du territoire national et qui pèsera lourd dans l’élection de Sébastien Germain Ajavon à la magistrature suprême.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*