Les populations abandonnent le Prd et la Rb pour Sébastien Ajavon

(Vague de défections autour de Houngbédji et de Léhady et une ruée vers ASG)

Le soutien du Parti du renouveau démocratique (Prd) et de la Renaissance du Bénin (Rb) à la candidature de Lionel Zinsou suscite l’indignation des populations qui se sentent flouées par les responsables de ces deux formations politiques. Le mécontentement se généralise sur le terrain où on note des désapprobations et des défections. En effet, dans les fiefs de ces partis, les militants se démarquent de leurs politiciens pour se ruer vers Sébastien Germain Ajavon.

La pilule Zinsou est difficile à avaler par le peuple. Même dans les circonscriptions électorales du Parti du renouveau démocratique (Prd) et comme dans les zones de couverture de la Renaissance du Bénin (Rb), le choix est fortement contesté. Deux raisons expliquent la position des populations. Au regard des déconvenues subies et des désagréments vécus avec ce régime finissant, la tendance populaire est d’opérer la rupture et non la continuité. La seconde raison est liée à la personne du candidat Lionel Zinsou qui, malgré la nationalité béninoise, est fortement rejeté du fait de sa forte implication dans le système politique français et l’évidence de la non maîtrise des réalités du pays qu’il entend diriger. Donc, un choix qui n’est pas de nature à garantir la souveraineté nationale. Au mépris de la décision de ces deux partis, leurs militants et sympathisants amplifient et multiplient leurs soutiens en faveur de Sébatien Ajavon. ‘’C’est Ajavon qui est pour nous, le candidat des candidats, l’homme de la situation…’’, a déclaré un sage de la commune d’Adjarra, dans une allocution publique lors d’une sortie politique effectuée le jeudi dernier dans la localité. Les habitants de cette zone sous l’emprise du Prd et de la mouvance, massivement mobilisés autour de l’opérateur économique Midodjiho Hinnouho Joseph alias Oloyé condamnent la décision unilatérale et magistrale de Maître Adrien Hougbédji. C’est pourquoi, ils opèrent en toute liberté et en toute responsabilité, le choix qui répond à leurs aspirations : Sébastien Ajavon. Dans les fiefs du Prd comme dans les zones préalablement considérées comme des bastions de la Rb, les populations ne se sentent donc pas engagées par le contrat de maître Adrien Houngbédji et de Léhady Soglo avec la mouvance dans le cadre de la présidentielle. Ayant agi sans avoir préalablement consulté leurs bases, les leaders de ces partis sont décriés et contrariés. A Abomey, le choix de Lionel Zinsou est perçu comme un manque de respect pour la mémoire du roi Béhanzin, défenseur de son peuple contre l’impérialisme français. Dans les localités environnantes, c’est aussi la désolation. ‘’ C’est nos maires qui font n’importe quoi mais moi je ne suis pas d’accord avec cette affaire de Zinsou…’’, a rétorqué le jeune Séraphin Allositin rencontré à Bohicon. La tendance globale est défavorable à Lionel Zinsou dans le Zou comme dans les départements de l’Ouémé et du Plateau, en l’occurrence dans les circonscriptions électorales du Prd. A Porto-Novo, c’est la grogne contre Houngbédji. A Adjarra, c’est le carton rouge. A Sèmè-Kpodji,  l’engagement des habitants est sans précédent. ‘’ Ajavon est un homme de développement. Il a beaucoup fait pour Sèmè. Nous ne pouvons pas le laisser. Nous allons travailler pour sa victoire’’, confie un élu local Prd de Sèmè-Podji. En raison de ces diverses réactions, les consignes de vote de Houngbédji et de Léhady n’ont pas des chances de prospérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*