L’ombre Icc sur le Ramu

Permettre aux Béninois, toutes catégories confondues, d’accéder aux centres de santé et de bénéficier d’une prise en charge de qualité à moindre coût ; telle est la vision des autorités au plus haut niveau de la nation. Cette détermination clairement affichée par le Président Yayi accouche du Régime assurance maladie universelle (Ramu).Noble ambition qui appelle la mobilisation de toutes les couches de la société.
A cet effet, l’Ambassadeur Candide Ahouansou a suggéré une taxe forfaitaire sur les boissons pour mobiliser les ressources nécessaires pour alimenter la caisse Ramu. La presse en a fait cas et pourtant, les politiques, grands décideurs, ont procédé autrement ; eux qui ont donc invité les citoyens à cotiser avant d’obtenir la carte Ramu. Ainsi, le caractère universel prend déjà un coup. Ça court la cité; malgré l’importance de l’initiative, bien des Béninois en sont encore à la réticence. En face des artistes, des femmes bénéficiaires des microcrédits, des hommes en jaune à l’effigie cauris, la voix du chantre de la refondation porte, mais il reste à dissiper l’ombre de l’affaire Icc Services, ce crime économique savamment orchestré par des « voyous » de la République. Franchement, l’ombre de l’affaire Icc Services plane et continuera de planer sur toutes actions visant la mobilisation des ressources de pauvres citoyens. Loin de nous, l’idée de comparer le Ramu et le dossier Icc Services mais, franchement, le peuple s’interroge et mérite d’être rassuré. Ils sont des milliers à être floués dans ce dossier scabreux et jurent ne plus jamais s’aventurer sur cette voie. Quel sort est-il donc réservé au Ramu dans un contexte pareil ? Si au moins, cinq millions de Béninois s’engagent à cotiser mille francs par mois, la caisse du Ramu sera renflouée à hauteur de soixante milliards l’an. Un véritable magot exposé à toutes les convoitises. Icc Services, c’était aussi une affaire de milliards et pour le Ramu, les mêmes causes ne devraient en aucun cas produire les mêmes effets. Le Ramu est une question d’intérêt national et ne doit être perturbé par l’ombre de l’affaire Icc. Franchement, la publicité tapageuse est une et non la solution. Icc ne fera-t-il ombrage au Ramu? Faites le sondage et vous serez éclairés. Franchement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*