… pour appâter la couche la plus convoitée …

Quelle est la devise de la République du Bénin ? La réponse en chœur est « Fraternité Justice Travail ». Et si la devise est aussi une phrase courte ou une expression symbolique décrivant les motivations ou les intentions d’un individu pour suggérer un idéal, comme règle de conduite ; qui peut interdire au Général Fernand Amoussou d’en avoir une ? « Extrait » L’homme qui va à la conquête du pouvoir d’Etat pose ainsi ses marques pour appâter la couche la plus convoitée dans la cité par les acteurs politiques. « Extrait » Avec ce récital, le Bénin vient d’enfanter un énième capteur de voix. Le passé nous renseigne largement. Les vraies préoccupations de la jeunesse n’ont jamais dépassé les mielleuses intentions pour se traduire en actes concrets. La jeunesse sans emploi avant-hier, dans la précarité hier, sans repère aujourd’hui a tout de même le regard tourné vers l’avenir. Et dans ce vivier électoral, certains ont déjà mordu à l’hameçon du Général « Extrait » D’autres candidats dans le même registre vont aussi se faire connaître dans les jours à venir. Mais quel rôle les jeunes de ce pays veulent encore jouer derrière des bêtes politiques ? Se laisser berner par les politiciens peut être un choix pour certains jeunes, mais conduire à nouveau des troupeaux vers l’abattoir serait passible de la potence. Pour une fois, la jeunesse de ce pays doit exiger un langage de vérité en cette période électorale et maintenir après la pression sur les gouvernants. Pour l’instant, la kermesse électorale annonce ses couleurs et le dénominateur commun est le 28 Février 2016 où Boni Yayi nous a déjà tous conviés à choisir son remplaçant. Mais avant, la symphonie électorale sera retentissante. Prenez donc toutes les dispositions car vous ne compterez pas sur moi pour plaindre vos tympans. Vivement que les sourds entendent !

Un clic pour écouter…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*