S.E. Michael Raynor, Ambassadeur des USA en fin de mission au Bénin

Intégralité de son discours

  • Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Francophonie, et des Béninois de l’Extérieur,
  • Excellences Mesdames et Messieurs les Membres des Institutions de la République du Bénin,
  • Excellences Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement du Bénin,
  • Chers Collègues, Membres du Corps Diplomatiques,
  • Honorables Invités,
  • Mesdames et Messieurs,

Bonjour,

Ce fut un honneur pour moi de représenter les Etats-Unis pendant presque trois ans au Bénin.

Un pays qui a été à l’avant-garde de la démocratisation en Afrique il y a 25 ans.

Un pays qui est resté pacifique, stable, et tolérant malgré — ou peut-être à cause de — sa propre diversité religieuse et ethnique.

Et un pays qui a été le moteur des droits de l’homme, non seulement à l’intérieur de ses frontières, mais bien au-delà.

Il est vrai que le Bénin fait face à de sérieux défis, notamment dans les domaines économique et social.

Pourtant, je crois que le Bénin entre dans une phase d’opportunités, comme en témoignent ses nouveaux grands projets d’infrastructures qui pointent à l’horizon, ses importantes réformes pour l’amélioration du climat des affaires, son engagement continu en faveur de la paix et de la tolérance, et ses prochaines élections présidentielles — qui peuvent et qui vont, je suis certain, renforcer la réputation mondiale du Bénin comme l’une des démocraties les plus importantes du monde.

Ce fut un honneur pour moi de travailler avec le Président, le Gouvernement, la Société Civile, et le peuple du Bénin en vue de renforcer notre partenariat.

Je suis profondément reconnaissant pour le soutien et la collaboration de mes collègues membres du Corps Diplomatique.

Et je suis extrêmement redevable à l’équipe de la Mission Américaine: plus de 250 collègues béninois et américains qui effectuent, chaque jour, un travail remarquable en vue de promouvoir les nombreux intérêts communs des Etats-Unis et du Bénin, et de renforcer l’amitié chaleureuse entre nos deux nations.

Lorsque je pose un regard rétrospectif sur les trois dernières années, je suis fier de nos réalisations communes, qui sont trop nombreuses pour en faire une liste exhaustive.

Toutefois, je vais en citer quelques-unes, juste pour donner une idée de l’ampleur et de l’impact de nos partenariats:

Nous avons distribué plus de quatre millions de moustiquaires pour lutter contre le paludisme, permettant au Bénin d’avoir l’un des taux de couverture les plus élevés en Afrique.

Nous avons formé et soutenu plus de 1,200 agents de santé communautaires dans tout le Bénin, élargissant considérablement l’accès au traitement contre les causes fréquentes et évitables de décès, telles que le paludisme, la diarrhée, et la pneumonie.

Nous avons ouvert des centres de prise en charge intégrale dans le but de fournir une assistance médicale, sociale, et juridique aux victimes de violence basée sur le genre.

Nous avons déployé des centaines de volontaires du Corps de la Paix dans les coins les plus reculés du Bénin, favorisant ainsi une collaboration solide avec les communautés locales pour améliorer la qualité de vie, l’éducation, la sécurité alimentaire, la santé, l’autonomisation des filles, et les conditions environnementales des populations rurales du Bénin.

Nous avons dispensé une formation et apporté du soutien matériel pour les fonctions essentielles du Bénin dans le cadre du maintien de la paix.

Nous avons offert des bateaux et dispensé des formations pour soutenir les efforts du Bénin dans le cadre de l’amélioration de la sécurité maritime de la région.

Nous avons veillé à ce que le premier Compact du Millennium Challenge Corporation ait un impact fort et durable.

Nous avons offert des outils et des formations à des milliers de jeunes entrepreneurs béninois.

Nous avons mis sur pied un Conseil des Jeunes, constitué de jeunes professionnels béninois dynamiques, qui tiennent l’Ambassade des Etats-Unis informée des perspectives de la jeunesse béninoise.

Et ces jeunes travaillent, en partenariat avec nous, sur un large éventail de programmes concernant l’engagement des citoyens, l’environnement, l’égalité des sexes, l’entrepreneuriat, et la sécurité alimentaire.

Nous avons accordé des douzaines de subventions à travers tout le Bénin pour construire des infrastructures scolaires, améliorer les infrastructures sanitaires, et donner aux communautés locales les outils dont elles ont besoin pour devenir plus autonomes.

Nous avons augmenté notre personnel diplomatique de plus de 10 pour cent, en y ajoutant le Département de la Justice comme la cinquième agence des Etats-Unis présente au Bénin, et nous nous apprêtons à augmenter, très prochainement, l’effectif du personnel des Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies.

Dans les jours à venir, l’équipe de la Mission Américaine, en étroite collaboration avec nos grands partenaires du Gouvernement du Bénin, de la Société Civile, et du Corps Diplomatique, va consolider ces diverses réalisations.

Elle mettra en œuvre un nouveau programme de vingt millions de dollars américains — soit plus de onze milliards de francs CFA — pour la création de cantines scolaires et les programmes associés au profit des élèves et de leur famille dans le Nord du Bénin.

L’équipe de la Mission Américaine renforcera la capacité du Bénin à répondre aux maladies infectieuses émergentes, et aux menaces de pandémie comme le virus Ebola.

Elle veillera, par ailleurs, à la signature en juillet d’un second Compact du Millennium Challenge Corporation.

La valeur financière de ce programme a été augmentée à deux reprises depuis le début des négociations, et s’élève maintenant à plus de quatre cent millions de dollars américains – soit plus de deux cents milliards de francs CFA, et une augmentation de 33 pour cent par rapport au premier Compact du Bénin.

Ce programme devient, de ce fait, le plus important investissement dans les infrastructures d’énergie dans l’histoire du MCC.

Et, dès les prochaines semaines, tout ce travail se poursuivra dans les magnifiques locaux de notre nouvelle ambassade, qui va abriter l’ensemble de nos employés et améliorer leur collaboration.

Elle mettra en valeur une technologie sophistiquée et respectueuse de l’environnement, notamment l’utilisation de l’énergie solaire et des dispositifs de conservation de l’eau.

Elle nous offrira — enfin — un édifice qui symbolise la haute estime, l’engagement profond, et l’amitié durable des États-Unis envers le Gouvernement et le peuple du Bénin.

Comme tous les départs, celui-ci m’inspire des sentiments variés:

  • la fierté et la satisfaction pour nos réalisations communes;
  • le désir de rester plus longtemps pour terminer le travail entamé;
  • et l’enthousiasme par rapport à mon prochain défi professionnel à l’Ambassade des Etats-Unis en Afghanistan.

Mais l’émotion la plus forte que je ressens est la gratitude — pour votre soutien et votre amitié, pour l’opportunité d’avoir découvert ce pays merveilleux, et pour le privilège d’avoir représenté les Etats-Unis et son peuple auprès du Gouvernement et du peuple du Bénin.

Vive la coopération entre les Etats-Unis d’Amérique et le Bénin!

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*