« Un jour nous serons assez fortes », une incongruité à dénoncer…

« Un jour nous serons assez fortes », c’est le slogan qui a sanctionné la fin de la célébration officielle de la journée internationale de la femme au Bénin. Comme un hymne, il a été repris en cœur par les participantes rassemblées au palais des congrès pour la circonstance. Grand a été mon étonnement, d’entendre cette phrase qui reflète en réalité le contraire d’un désir ardent de voir les femmes mieux positionnées dans les instances de prise de décision. « Un jour nous serons assez fortes », c’est l’expression d’une couche de la société béninoise qui avoue de ne pas être encore apte à prendre en main son destin. La première à lancer ce cri de ralliement est pourtant une femme ministre qui plus est, assume les fonctions de la promotion de la femme. Si vous n’êtes pas encore assez forte madame la ministre, alors que faites vous à la tête d’un département ministériel ? Ce slogan n’engage que vous et celles bêlantes que vous aviez réussi à drainer au Palais des Congrès pour la gloire du chef qui a donné la réponse juste et bien inspirée « ça doit changer, ça peut changer et ça changera ». Une expression de campagne dont lui seul maîtrise la teneur. Une réponse suivie d’applaudissement à la hauteur de l’incongruité. Ma mère, mon épouse, mes tantes, mes sœurs, mes cousines, mes collègues et toutes les femmes que je vois à l’œuvre de façon quotidienne dans ce pays sont déjà fortes. Il était important de vous le dire pour vous permettre de voir plus loin. Et pour couronner tout ceci, le chef est intronisé Roi du Bénin, Roi d’Afrique par un groupe de femmes. Il porte désormais le nom sa Majesté SOUNOU BOUKO DOUARE dans un accoutrement vert qui symbolise l’espoir. L’espoir de toujours entendre le chef dire,  « …vous êtes mes mamans, vous êtes toutes belles, je vous aime… ». C’est ainsi que vous n’aurez jamais « les 30% de taux de représentativité féminine dans le gouvernement, ni la forte présence des femmes dans les Institutions ainsi qu’à leur tête ». « Un jour nous serons assez fortes », digne fille du Bénin, que ce slogan ne sorte jamais de ta bouche, ce n’est qu’une malédiction et, celles qui l’ont déjà prononcé ont grand besoin d’être exorcisées. Femmes béninoises, vous êtes déjà fortes et que personne ne vous dise le contraire. Tuez-vous à bien faire comme toujours. Moi, je vous salue pour votre détermination à porter le développement de ce pays.

1 Commentaire le « Un jour nous serons assez fortes », une incongruité à dénoncer…

  1. Le gouvernement actuel a toujours manipulé les femmes et il n’en finira jamais de le faire tant qu’il est existe encore.C’est aux femmes même d’ouvrir grandement les yeux afin de mieux voir le traitement qu’on fait d’elles.Pourquoi certaines femmes aiment-elles courir derrière ceux qui les aiment seulement dans les propos et aussi dans les actes?Pourquoi la nature de beaucoup de femmes a toujours été ainsi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*