HONORE NAHUM
POINT DE VUE

Angola: accusée de corruption, Isabel dos Santos menace de briguer la magistrature suprême

La milliardaire Isabel dos Santos, en guerre avec la justice et le gouvernement angolais qui l’accusent de détournements de fonds publics, a menacé de porter le combat sur le front politique en évoquant sa candidature à la présidence.

Depuis deux semaines, la fille de l’ex-président Jose Eduardo dos Santos nie sur tous les tons avoir pillé les caisses de l’Etat et dénonce le “procès politique” qui lui est fait par le successeur de son père, Joao Lourenço.

Dans un entretien à la radiotélévision portugaise publique RTP, celle que les Angolais appellent la “Princesse” est monté d’un ton mercredi soir en lâchant qu’elle envisageait de briguer la magistrature suprême de son pays en 2022.

Le mois dernier, un tribunal de Luanda a jeté un pavé dans la mare en ordonnant le gel des comptes bancaires et des actifs de Mme dos Santos dans ses entreprises angolaises (banques, téléphonie mobile, distribution…).

La justice la soupçonne d’avoir détourné, avec son époux le Congolais Sindika Dokolo, plus d’un milliard de dollars des comptes des entreprises publiques Sonangol (pétrole) et Endiama (diamants) pour nourrir ses propres affaires.

Celle qui est considérée par le magazine américain Forbes comme la femme la plus riche d’Afrique a d’abord souligné que les sanctions de la justice mettaient en péril ses 20.000 salariés angolais. Sans grand résultat.

Related posts

Bénin : Retrait du droit de grève, les magistrats s’insurgent contre la Cour Djogbénou

admin

La constitution du Bénin révisée en pièces détachées selon les syndicats du secteur santé

admin

Juge Sylvain Oré : Prêt à se sacrifier pour la liberté d’expression en Afrique

admin